Topologies Physique et Logique

Dans notre travail, nous allons aborder les topologies physiques et les topologies logiques. Concernant les topologies physiques, nous allons expliquer ce qu’est un bus, un anneau et une étoile. Et concernant les topologies logiques, nous allons détailler l’ethernet, le Token Ring, FDDI et ATM.

Home

Topologie en anneau

La topologie en anneau et globalement pareille que la topologie de type bus qui posséde un problème de collision de données  .sauf que là, le système de token ring utilise la CSMA-CA, une méthode anti-collision différente. Le principe est simple : chaque poste est connecté à son voisin une machine connectée au réseau possède un jeton virtuel. Ce jeton est une autorisation de communiquer.Une fois que la machine a transmis ce qu'elle voulait, elle passe le jeton à la machine suivante,c'est comme quand on lève le doigt en classe. -Cela assure une très bonne sécurité,si il a une panne,seul la partie défecteuse interrompt son travail -le remplacement d'un poste ou l'ajout d'un autre ne nécessite pas l'arrêt du réseau.

Topologie en bus

C'est l'organisation la plus simple d'un réseau.Elle relie tous les ordinateurs par un même câble réseau débuté et terminé par des terminateurs. Les terminateurs ont pour but de maintenir les signaux électriques de données dans le câble et d'empêcher les "rebonds" des données le long du fil. Cette topologie n'est pas conseiler si le nombre d'ordinateur et trop élevé (au dessus de 5+-).car un seul câble permet la transmission à toute les machines, il est impossible d'en avoir deux communiquant en même temps pour éviter les collisions.Si la ligne est déjà occupée, il va falloir attendre qu'elle se libère pour pouvoir l'utiliser. Cette topologie n'est pas trés performant car s'il y a un problème avec le câble plus aucune machine ne pourra communiquer et la vitesse de transmission est très faible à cause du cable commun.

Home
Home

Topologie en étoile

Dans une topologie en étoile, les machines sont reliées à un appareil comme un hub ou un switch qui est au centre du réseau. Tous message envoyé par l'ordinateur est obligé de passer par ce point central ce qui permet d'éviter les collisions entre les paquets contrairement à la topologie en bus. Cette topologie est plus cher que la topologie en bus a cause de l'achat d'un hub ou un switch mais il est plus rapide et plus sûr. Le risque est que si l'appareil central n'est plus en état de marche, le réseau ne fonctionne plus.

Home

Ethernet est né au début des années 1970, elle connecte les postes de travail aux serveurs des entreprises, des campus et des institutions. La technologie Gigabit Ethernet a fait son apparition en 1998.

L’ethernet est un standard de transmission de données pour réseau local basé sur le principe que toutes les machines du réseau Ethernet sont connectées à une même ligne de communication constituée de câbles cylindriques. Ethernet est aussi connu sous le nom de norme IEEE 802.3.

Ethernet

Principes de transmission

Tous les ordinateurs d'un réseau Ethernet sont reliés à une même ligne de transmission, et la communication se fait à l'aide d'un protocole appelé CSMA/CD (Carrier Sense Multiple Access with Collision Detect ce qui signifie qu'il s'agit d'un protocole d'accès multiple avec surveillance de porteuse (Carrier Sense) et détection de collision). Avec ce protocole toute machine est autorisée à émettre sur la ligne à n'importe quel moment et sans notion de priorité entre les machines. Cette communication se fait de façon simple : • Chaque machine vérifie qu'il n'y a aucune communication sur la ligne avant d'émettre • Si deux machines émettent simultanément, alors il y a collision (c'est-à-dire que plusieurs trames de données se trouvent sur la ligne au même moment) • Les deux machines interrompent leur communication et attendent un délai aléatoire, puis la première ayant passé ce délai peut alors à nouveau émettre Ce principe est basé sur plusieurs contraintes : • Les paquets de données doivent avoir une taille maximale • il doit y avoir un temps d'attente entre deux transmissions Le temps d'attente varie selon la fréquence des collisions : • Après la première collision une machine attend une unité de temps • Après la seconde collision la machine attend deux unités de temps • Après la troisième collision la machine attend quatre unités de temps • avec un temps supplémentaire aléatoire…

Home

Définition

Le Token Ring que l’on appelle aussi l’anneau à jeton est un protocole de réseau local qui fonctionne sur la couche liaison du modèle OSI. Le modèle OSI est un standard de communication de réseau. Il utilise une trame spéciale de trois octets, appelée jeton, qui circule dans une seule direction autour d'un anneau. Les trames parcourent l’anneau toujours dans le même sens.

Token Ring

Le principe de l’anneau à jeton

L’anneau a jeton est une technologie d’accès au réseau qui est basé sur le principe de la communication de tour à tour. Ce qui signifie que chaque ordinateur du réseau à la possibilité de communiquer à son tour. Un jeton est un paquet de données. C’est le jeton qui détermine lequel des ordinateur à le droit d’émettre des informations. Lorsque un ordinateur est en possession du jeton, il peut communiquer pendant un temps déterminé, quand le temps est écoulé, il passe le jeton à l’ordinateur suivant. Les ordinateurs d'un réseau de type "anneau à jeton" ne sont pas disposés en boucle, mais sont reliés à un répartiteur qui va donner successivement "la parole" à chacun d’entre-eux. Le répartiteur appelé MAU (Multistation Access Unit).

Home

FDDI (Fiber Distributed Data Interface)

Fiber Distributed Data Interface (FDDI) est un type de réseau informatique permettant d'interconnecter plusieurs LAN à une vitesse de 100 Mbit/s sur de la fibre optique. La technologie FDDI s’agit en fait d’une paire d’anneaux (une primaire et une secondaire). Pourquoi ? Primaire : Transmission des données Secondaire : en secours, rattraper les erreurs du premier FDDI est un protocole utilisant un anneau à jeton à détection et correction d’erreurs. (C’est là que l'anneau secondaire prend son importance).

Home

ATM (Asynchronous Transfer Mode)

Asynchronous Transfer Mode (ATM) (mode de transfert asynchrone) est une technologie de réseau récente, qui, contrairement à ethernet, token ring, et FDDI, permet de transférer simultanément sur une même ligne des données, de la vidéo et de la voix.  L'ATM a été mis au point au Centre national d'études des télécommunications (était un laboratoire de recherche français en télécommunications) Contrairement aux réseaux synchrones (comme les réseaux téléphoniques) où les données sont émises de façon synchrone c'est-à-dire que la bande passante est répartie entre les utilisateurs selon un découpage temporel, le réseau ATM transfère les données de façon asynchrone, ce qui signifie qu'il transmet dès qu'il le peut. Alors que les réseaux synchrones n'émettent rien lorsqu'un utilisateur n'a rien à émettre, le réseau ATM va utiliser ces blancs pour transmettre d'autres données, garantissant ainsi une meilleure bande passante !

Topologie en anneau

Les réseaux ATM émettent uniquement des données sous forme de cellules d'une longueur de 53 octets (5 octets d'en-tête et 48 octets de données)Elles comprennent des identificateurs permettant de connaître entre autres la qualité de service. La qualité de service représente un indicateur de priorité des paquets selon le débit actuel du réseau. L'ATM permet ainsi de transférer des données à une vitesse allant de 25 Mbps à plus de 622 Mbps (plus de 2Gbps sur fibre optique).

Charlotte Antoine Alex Thèmes 15/16